23 et 24 Juin 2018

Le Stabat Mater de Dvořák est particulièrement célèbre, non seulement à cause de la qualité remarquable de cette première œuvre sacrée du compositeur, mais aussi à cause de son intense contenu émotionnel. Sa composition est intimement liée à la tragédie qui frappe sa famille : en moins de deux ans Dvořák a vu disparaître ses trois enfants.
Il en fera deux versions : une avec orchestre, l’autre avec piano. La version avec piano présentée ici est particulièrement touchante car c’est aux voix plus qu’à l’orchestre que sont confiés les accents douloureux de détresse et les élans de résignation. La musique adoucit l’épreuve mais ne parvient pas à éluder la réalité du deuil, atteignant ainsi une grandeur universelle.